Etat des lieux : Ce à quoi il faut penser

By 27 février 2015Louer

L’état des lieux d’entrée dans un logement est toujours un moment crucial avant l’emménagement. Il faut penser à tout regarder en détail et ne rien oublier, sous peine de se voir facturer les petits défauts au moment de rendre les clefs.

Chauffage, plomberie, prises électriques, état du sol et des murs… Que faut-il regarder en priorité avant de signer l’état des lieux ?

 

Mais qu’est-ce que l’état des lieux ?

L’état des lieux se dresse entre l’agence immobilière ou le propriétaire et le nouveau locataire juste avant la remise des clefs. C’est un document écrit faisant la description de l’état général du logement pièce par pièce ainsi que des équipements qu’il comporte. Dans l’intérêt des deux parties, le constat d’état des lieux est obligatoire. Il doit être établi au début et à la fin du contrat de location et ce afin d’éviter tous litiges au moment du départ du locataire.
Les mentions à inscrire sur le document doivent être très précises. Ainsi, les termes évasifs comme « bon état », « état moyen », etc. sont à éviter. Attention, si des défauts n’ont pas été signalés sur l’état des lieux entrant, ils seront présumés « faits par le locataire » et le montant des réparations sera déduit de sa caution.
Le propriétaire et le locataire peuvent être en désaccord lors de l’établissement du constat d’état des lieux. Dans ce cas, ils peuvent faire appel à la présence d’un huissier. Son état des lieux sera retenu et ne pourra être contesté. Les frais inhérents à son déplacement et ses services seront à partager entre les deux parties.

 

Les installations à contrôler

Chauffage, électricité et état intérieur du logement

En ce qui concerne le chauffage, il est souvent difficile de pouvoir noter les dysfonctionnements éventuels lors de la rédaction de l’état des lieux. La loi prévoit à cet effet la possibilité d’inscrire sur le contrat, au cours du premier mois d’utilisation, les défauts qui pourraient survenir.
Pour vérifier l’installation électrique, il vous suffit de tester les interrupteurs, les plafonniers ainsi que les différentes prises du logement.
/! : Si le compteur n’est pas activé lors de votre visite, il faut impérativement le noter sur l’état des lieux avec la mention « sous réserve de bon fonctionnement de l’installation électrique ».
Le locataire doit également signaler tous défauts ou imperfections du logement.
• Traces au sol, troues dans les murs, fissures, peintures en mauvais état, etc.
Vous devez aussi tester la fermeture et l’ouverture des fenêtres et contrôler le système d’aération.

Plomberie, cuisine et salle d’eau

Il est important d’ouvrir les robinets de la cuisine et des diverses salles d’eau. Vous pourrez en un coup d’œil vérifier le niveau d’entartrage de la robinetterie et détecter d’éventuelles fuites.
Les petites réparations comme l’entretien des joints sont à la charge du locataire. D’où l’importance de noter leur état initial sur le constat d’état des lieux.
Il est également recommandé d’y inscrire les relevés de compteurs pour l’eau, l’électricité et le gaz.

 

Dernières notifications

Après avoir fait et signé l’état des lieux, il se peut que vous constatiez d’autres défauts après l’emménagement. Vous pourrez alors les signaler dans les plus brefs délais au propriétaire ou à l’agence par lettre recommandée avec accusé de réception.
En cas de contestation de la part du propriétaire, le locataire peut s’adresser à la Commission départementale de conciliation. Elle se chargera de trouver un compromis entre le propriétaire et le locataire.