Rénover son logement dans le but de le vendre plus facilement

By 18 mars 2015Acheter / vendre

Il peut être parfois difficile de trouver acquéreur pour son logement en vente. De nombreux « futurs propriétaires » sont à la recherche de biens à acheter qui ne nécessitent pas de travaux. Plomberie, électricité, isolation, etc. Quels sont les travaux à réaliser pour mieux vendre son logement ? Nexim Immobilier vous livre quelques pistes à explorer !

1 – Les travaux indispensables

D’après les chiffres des agences immobilières, sur le plan national, seulement 1% des propriétaires privés réaliseraient des travaux en vue de vendre un logement. Un taux très bas quand nous savons que la réalisation de travaux de rénovation ou de changement de la structure peuvent aider à vendre son bien plus rapidement.

Mais quels sont les travaux à réaliser en priorité pour rendre son logement plus attractif ?
Nous pouvons diviser les travaux en 3 catégories !

1 * L’entretien du logement

Ce type de travaux concerne l’entretien courant du bien à vendre. Ils sont de première nécessité, par conséquent indispensables. Nous parlons ici des prises électriques, de la plomberie en général (changement des robinets, fuites d’eau, etc.), les problèmes d’isolation, les poignées de portes et fenêtres…

2 * Les travaux d’embellissement

Ces travaux ne sont généralement pas nécessaires mais peuvent être un élément décisif dans le processus d’achat du futur acquéreur. Rafraichir la peinture, disposer des plantes dans le logement, optimiser l’agencement du mobilier de sorte que le potentiel acheteur se sente déjà « à la maison ».

3 * Modifier la structure

Pour optimiser l’espace et rendre votre logement plus attractif, vous pouvez faire des travaux pour modifier la structure. Casser ou déplacer des murs, agrandir une terrasse, etc. Nous vous conseillons cependant, si vous souhaitez effectuer ce genre de travaux, de faire un devis très détaillé avant de vous lancer. Il se peut que pour des travaux de cet ordre, vous vous retrouviez avec un retour sur investissement négatif.

2 – Les diagnostics avant la vente

Avant de mettre votre bien en vente, la loi impose toute une série de diagnostics qui vous permettra par la même occasion de mettre en lumière les défauts dont souffre votre maison ou votre appartement. Gardez à l’esprit que les travaux que vous ferez n’augmenteront pas le prix de vente du logement. D’où l’importance d’estimer avec précision les éléments qui devront être refaits.

Les différents diagnostics portent sur :
(Tarifs des prestations basés sur une maison de trois pièces)

  • La concentration de plomb dans le logement (ce diagnostic se facture environs 200 euros)
  • La concentration d’amiante (pour les logements construits avant le 1 juillet 1997). Coût de la prestation 105 euros.
  • Présence de termites (100 euros en moyenne)
  • Vérification de l’installation du gaz (110 euros)
  • Évaluation des risques naturels (terrain inondable par exemple) 30 euros
  • Vérification de l’installation électrique (115 euros)
  • Les performances énergétiques (120 euros)

3 – Les aides financières

Une fois les diagnostics établis, le propriétaire devra entreprendre un certain nombres de travaux pour la remise en conformité du logement. Il est toutefois possible de faire appel à l’État pour obtenir diverses aides financières. Ils ont à leur disposition différents certificats et crédits comme : les certificats d’économie d’énergie, le crédit d’impôt dédié, la TVA réduite et l’éco-PTZ. En ce qui concerne le plomb, l’amiante et les installations de gaz et d’électricité, les propriétaires peuvent faire appel à l’Agence nationale pour l’habitat pour une demande de subvention. Ces subventions sont, bien évidemment, soumises à conditions.

Réaliser des travaux dans le but de vendre son logement n’est pas une obligation. D’autant plus que certains travaux n’augmenteront pas le prix de vente de départ. Il faut cependant se rappeler une chose, ces petits travaux ajouteront du cachet à votre bien et vous permettront de le vendre plus rapidement !