La taxe d’habitation, c’est vraiment terminé ?

Que se passe-t-il en 2018 ?

Le président Macron l’a décidé, 80% des redevables de la taxe d’habitation ne seront à terme plus soumis à cet impôt. Attention cependant à la subtilité de cette expression, la sortie ne se fera pas en 1 an, mais bien sur 3 années, pour une sortie totale en 2020.

Chaque personne ou foyer traditionnellement redevable verra donc le montant de sa taxe réduit d’un tier en 2018, une bonne nouvelle tout de même pour beaucoup de foyers qui redoutent chaque année cet impôt et son mode de calcul obscur. Certaines conditions subsistent néanmoins !

Suis je concerné ?

Nous l’avons dit, tous les français ne sont pas concernés par l’exonération Macron, un plafond de revenu a été déterminé pour déterminer si oui ou non vous restez assujetti à la taxe d’habitation :

Tableau d'exoneration de la taxe d'habitation

Un célibataire locataire de son logement et ayant un revenu fiscal de référence (indiqué sur votre avis d’imposition) inférieur à 27000 € annuel et qui payait 600 € de taxe d’habitation paiera donc 400 € en 2018.

Je suis toujours redevable car mon revenu est supérieur aux seuils fixés, vais-je payer pour les autres ?

Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, a fait savoir qu’aucune hausse de l’impôt n’est prévue pour compenser le cadeau fiscal. A défaut de baisser, le montant de votre taxe d’habitation ne devrait pas augmenter si vos revenus ne vous permettent pas d’en être exonéré.