Il existe 3 types de charges de copropriétés:

carreLes charges d’entretien et de conservation

Il s’agit des charges se rapportant aux frais engagés sur les parties communes ou contribuant à leur conservation. Ce sont principalement :

  • Les dépenses de réparation de la copropriété,
  • Le nettoyage des parties communes,
  • Les dépenses d’eau, d’électricité,
  • Les salaires du personnel de l’immeuble,
  • Les frais de gestion tels que les honoraires du syndic,
  • Les cotisations d’assurance (la multi-risques habitation de l’immeuble, par exemple)

Ces dépenses sont réparties entre tous les copropriétaires, au prorata des quote-parts ou « tantièmes » de charges correspondant à leurs lots.

carreLes charges de service collectif et d’équipement commun :

Ces charges recouvrent principalement les dépenses entraînées par les différents services collectifs et les éléments d’équipement de l’immeuble tels que :

  • Les frais d’ascenseur,
  • Les frais liés au chauffage,
  • Les antennes de télévision,
  • Les vide-ordures…

Les dispositions législatives prévoient un critère de répartition qui est fonction de l’utilité objective que présente pour chaque lot concerné, les services et éléments visés.
Ainsi, aucune charge ne peut être imputée à un copropriétaire pour qui le service n’a aucune utilité (frais d’ascenseur ne desservant pas le sous-sol pour l’occupant du rez-de-chaussée…).

carreLes charges spéciales :

Le règlement de copropriété peut prévoir de faire supporter à certains copropriétaires seulement des dépenses relatives à une ou plusieurs parties de l’immeuble (dans le cas où plusieurs immeubles forment la copropriété, par exemple).

La répartition se fera en fonction des tantièmes spéciaux par bâtiment.
Les travaux d’entretien sont alors répartis entre les copropriétaires de l’immeuble concerné.