carreLe dispositif Malraux est intéressant si vous êtes imposé à plus de 40% de vos revenus.
Il concerne la restauration d’immeubles anciens par leur propriétaire.
La loi a pour objectif de créer de nouveaux logements locatifs dans les bâtiments laissés vides.

Plafonné à 100 000 euros par an, l’Etat propose la déduction intégrale du coût des travaux de restauration, des revenus imposables du propriétaire.
En contre partie, il s’engage à louer son bien « nu » pour une durée minimale de 6 ans.

carreÊtes-vous concerné ?
La loi Malraux cible précisément une catégorie de biens immobiliers.
Votre immeuble doit se situer :

  • Soit en secteur sauvegardé
  • Soit en ZPPAUP (Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager)

Auquel cas, vous pourrez déduire de 30 à 40% du montant des travaux de rénovation, de vos revenus imposables.

carreQuels travaux sont déductibles ?

Pour profiter de cet avantage fiscal il faut que les travaux de rénovation soient à l’initiative d’une collectivité publique ou du/des propriétaire(s).
Il faut également que les travaux respectent le plan de sauvegarde imposé par les autorités et qu’ils concernent tout l’immeuble.

carreAlors vous pourrez déduire le coût :

  • Des travaux de démolition
  • Des travaux de reconstruction
  • Des travaux de transformation
  • De réaffectation

Dans les 12 mois suivant la fin des travaux, le propriétaire doit trouver un locataire.
Qui ne peut être un tiers de sa famille.
Mais il peut fixer librement le montant du loyer et gérer à sa guise la location de son bien immobilier.